MISSIONS POUR LE POLE IMAGERIE CANCEROLOGIE DE L’HOPITAL SAINT-LOUIS

Nous avons été nommé responsable du Pôle Imagerie Cancérologie en juillet 2007. Un contrat a été défini de manière collégiale avec l’ensemble des acteurs de la cancérologie de l’Hôpital Saint Louis : 324 personnes dont 80 médecins. Il s’agit de définir les objectifs du pôle d’activité, les moyens mis à sa disposition, les indicateurs de suivi de sa gestion, les modalités d’intéressement aux résultats de cette gestion ainsi que les conséquences en cas d’inexécution des dispositions figurant au contrat.

Champ du contrat

L’hôpital et le pôle imagerie-cancérologie s’engagent sur les principes généraux suivants :

Les objectifs d’activité déclinés par le présent contrat sont conformes aux priorités définies par le plan stratégique et le projet d’établissement ;
La réglementation applicable à l’ensemble des établissements de santé ainsi que celle propre à l’AH-HP s’imposent aux co-contractants ;
L’hôpital s’engage à mettre à disposition du pôle les moyens définis dans le présent contrat

  • Le pôle imagerie-cancérologie de l’hôpital Saint-Louis est né du rapprochement de quatre disciplines : l’oncologie médicale, la cancérologie et radiothérapie, la médecine nucléaire et l’imagerie. Le patient, au centre des réflexions et des actions, doit être pris en charge dans un environnement  humanisé et sécurisé

Cohérence médicale,  mutualisation et logique géographique

La cohérence du pôle est basée sur :

  •  une logique médicale : le cancer,
  • une logique de mutualisation : le dossier commun informatisé,
  • une logique géographique : le regroupement du secteur ambulatoire et des services imagerie et médecine nucléaire,
  • une logique pour la recherche clinique et fondamentale,
  • une logique pour l’enseignement et la formation du personnel.

L’hospitalisation conventionnelle est actuellement répartie dans trois unités qui assurent des soins globalement équivalents, bien que des spécificités existent pour chacune des unités. Le pôle envisage la mise en place d’un logiciel de gestion personnalisée des données médicales (dossier médical, dossier de soins), pré-requis nécessaire à la mutualisation ;

Pour le secteur ambulatoire, le regroupement des hôpitaux de jours, actuellement situés en trois endroits différents, s’avérera nécessaire à moyen terme. Ce regroupement en un site unique devra être précédé d’une réflexion architecturale élaborée permettant d’une part, une mutualisation des moyens techniques et d’autre part, une mutualisation des moyens humains médicaux et paramédicaux respectant la spécificité des soins ;

Pour le plateau médico-technique, l’imagerie, en particulier dans son approche multimodale (scanner – IRM -TEP) est une aide déterminante dans la prise en charge des malades d’oncologie renforçant la cohérence de leur rapprochement dans un même pôle. Par ailleurs, deux scanners multicoupes, dont l’un est partagé entre la radiologie et la radiothérapie ont été  installés en 2006. Le service de médecine nucléaire emménagera en 2008-2009 au rez-de-chaussée, le rendant ainsi contigu au service de radiologie pour former la partie Imagerie du PIC.

Description synthétique des activités réalisées

Les activités de soins au sein du Pôle comportent dix thématiques avec neuf Réunions de Concertation Pluridisciplinaire (RCP) :

  • Oncologie médicale et radiothérapie
  • Pathologie mammaire
  • Pathologie hématologique
  • Pathologie thoracique
  • Pathologie urologique
  • Pathologie digestive,
  • Pathologie dermatologique et sarcomes
  • Pathologie ORL – Stomatologie
  • Pathologie thyroïdienne
  • Participation au service des urgences

Au côté du pôle Imagerie-Cancérologie, le Comité de Coordination en Cancérologie (3C) a pour mission d’élaborer et d’évaluer le respect des différents protocoles.